Injections de vitamines et de B12

Injections de vitamines et de B12

LA VITAMINE B12

Vitamine B12 et santé : comment reconnaître une carence ? Causes et symptômes des carences. Sources alimentaires de B12 et compléments pour vegan.

Vitamine B12, Cobalamine

La vitamine B12 (Cobalamine) provient de micro-organismes (bactéries) et du fait de son rôle essentielpour la santé, reçoit parfois le sobriquet de „reine des vitamines“. La cobalamine est un des co-enzymes essentiels qui participent au métabolisme de toutes les cellules reproductrices, notamment la formation des globules sanguins, des nerfs, du matériel génétique et du métabolisme des protéines. La cobalamine appartient au groupe restreint des vitamines hydrosolubles (solubles dans l’eau) dont font partie le complexe des vitamines B et la vitamine C. Elle peut être stockée dans le foie, ce qui signifie qu’en principe il n’est pas obligatoire d’en consommer quotidiennement. En cas d’excès, le surplus est éliminé par les reins via l’urine grâce à la propriété hydrosoluble de cette molécule.

Carence en vitamine B12

Dans certains cas, le corps peut nécessiter des quantités nettement supérieures de vitamine B12. Il n’est pas rare qu’une alimentation ou un régime qui n’est pas consciemment orienté vers des aliments riches en vitamine B12, ou délibérément orienté vers des aliments pauvres en B12, crée une situation de carence. Ceci est notamment la cas de régimes vegan et végétariens car il n’existe que peu de sources végétales de vitamine B12 actives et biodisponibles.

Par ailleurs, une carence en vitamine B12 peut être provoquée ou accélérée par des problèmes d’estomac ou d’intestins mais aussi par de nombreuses autres causes. Une carence en vitamine B12 peut entraîner des symptômes d’une variété et d’une ampleur déconcertante – et malheureusement découler vers des maladies très graves, qui sont souvent difficiles à attribuer à une carence en vitamines B12 en tant que cause directe.

Qu’est ce que la vitamine B12 ?

La vitamine B12 fait partie du groupe chimique des cobalamines, structures chimiques possédant un ion central de cobalt. C’est l’unique substance naturelle qui contienne du cobalt. On considère que vitamine B12 et cobalamine sont des synonymes. D’aspect, il s’agit d’une substance cristalline inodore de couleur rouge foncée, sensible à la lumière et à la chaleur. Dans les cellules de notre organisme, on trouve le plus fréquemment la cobalamine sous forme de méthylcobalamine. Dans les mitochondries (centrale énergétique cellulaire), on trouve la Cobalamine principalement sous sa forme bio-active, l‘Adénosylcobalamine (5′-déoxy-adénosylcobalamine), aussi appelée Cobamamide. 

Où trouver la vitamine B12 ?

Dans la nature, la vitamine B12 provient uniquement de micro-organismes (bactéries). Ces organismes sont principalement des bactéries vivant dans le système digestif des animaux. La B12 est absorbée par le tissu digestif, ce qui explique pourquoi on en trouve dans de grandes quantités dans la viande, les abats, le poisson, le fromage, le jaune d’oeuf et le lait (voir tableau ci-dessous : Sources de vitamine B12). Par ailleurs, du fait de la présence de bactéries, on trouve aussi de la vitamine B12 à la surface des fruits et légumes crus et non nettoyés. Malheureusement, de nos jours il n’est pas recommandé de manger des fruits et légumes non nettoyés.

Le corps humain contient également des bactéries productrices de vitamine B12 dans le système digestif. Ces bactéries se trouvent principalement dans le gros intestin, tandis que la vitamine B12 est uniquement absorbée par l’intestin grêle. C’est pourquoi on trouve dans les selles la grande majorité de la vitamine B12 produite par ces bactéries du gros intestin. 

La production totalement synthétique de vitamine B12 remonte à 1972. Les compléments de vitamine B12 se prennent le plus souvent sous forme de Méthylcobalamine, de Cyanocobalamine ou bien d‘Hydroxycobalamine. Dans le milieu de la naturopathie et de la médecine fonctionnelle, il n’est pas rare que l’on privilégie la Méthylcobalamine, la forme bio-active de la cobalamine. Les avantages et inconvénients des molécules isolées sont toutefois à prendre en compte (voir ci-dessous).

Assimilation via le facteur intrinsèque“

On ne peut parler de vitamine B12 sans mentionner le facteur intrinsèque. Lorsque la Cobalamine entre dans notre organisme via l’alimentation, nous ne sommes pas en mesure de l’assimiler directement. L’absorption de cet élément essentiel à notre survie requiert une protéine membranaire (ou „protéine de transport“) appelée facteur intrinsèque. Le facteur intrinsèque est formé par les parois de l’estomac et son rôle physiologique est de créer une liaison avec la vitamine B12 puis de la transporter vers une zone où l’organisme peut l’assimiler. La destination du facteur intrinsèque est dans les parois de l’intestin grêle où la vitamine B12 peut finalement être absorbée par notre système digestif. 

Le facteur intrinsèque permet d’assimiler seulement une moyenne de 1,5 µg (mcg – microgramme) de vitamine B12 par repas. De plus, de très faibles quantités de vitamine B12 sont également assimilées par diffusion passive dans l’intestin grêle. Ceci explique les quantités très importantes devant être absorbées en cas de carence. 

Le foie peut stocker des quantités relativement élevées de Vitamine B12 (2-5 mg environ) via une autre protéine membranaire appelée „transcobalamine“. Celle-ci est responsable de 50 à 90% de l’absorption des vitamines dans le corps. En théorie, la capacité de stockage dans le foie peut suffire pour des mois voire des années entières. 

Causes de carences en vitamine B12

Les causes principales de carence en vitamine B12  sont les suivantes : 

  1. Infection, irritation, inflammation ou maladies de l’estomac (carence en facteur intrinsèque) ou de l’intestin grêle (problèmes d’assimilation) du type : gastrite, maladie de Crohn, gastro-enterites chroniques, diarrhées chroniques (IBS), maladies du pancréas. Les troubles de l’estomac entraînent une diminution de la production du facteur intrinsèque ou la baisse de l’acidité entraîne une perte de valeur de la vitamine B12 et parfois une incapacité totale à lier le facteur intrinsèque à la vitamine B12. Il en est de même avec les troubles de l’intestin grêle. Ces derniers peuvent aboutir à une réduction significative de la capacité d’assimilation de la cobalamine (vitamine B12). En conséquence, les individus souffrant de ce genre de problèmes gastro-intestinaux sont donc sujets à des situations croissantes de carence rampante, même si leur alimentation est riche en vitamine B12;
  2. Consommation d’alcool et de drogues : l’élimination d’alcool et de drogues de notre organisme requiert des quantités importantes de vitamine B12. Par ailleurs, cela endommage le foie et les parois digestives, conduisant ainsi à une fabrication ralentie de facteur intrinsèque ainsi qu’à une moins bonne assimilation de la vitamine B12;
  3. Alimentation pauvre en vitamine B12 (concerne notamment les végétariens et vegans). Troubles alimentaires (anorexie, boulimie etc.);
  4. Besoin accru (non compensé) en vitamine B12 par des situations particulières. On compte notamment ici le stress oxydatif (aussi appelé nitroxydatif ou nitrosatif) provenant de surcharge toxicologique, d’intoxication aux métaux lourds, de certains traitements et médicaments ou de traumatismes (coup du lapin).

Par ailleurs on trouve d’autres causes :

  • Parasites ou verminoses : Notamment les vers solitaires sont très friands de vitamine B12. Tant que ce genre de parasites n’est pas totalement éradiqué, un niveau stable de B12 n’est pas garanti;
  • Opération de l’estomac, ablation d’une partie du système digestif.;
  • Âge : les capacités de formation de facteur intrinsèque et d’assimilation de la vitamine B12 sont réduites. Donc souvent les personnes d’un certain âge peuvent se trouver dans des situations de carence sévère à leur insu. Une carence en vitamine B12 peut souvent être une cause directe de fatigue, de perte de mémoire et de déprime chez ces individus;
  • Médicaments : traitement contraceptif contenant de l’oestrogène et traitement hormonaux (type IPP: Inhibiteur de la pompe à proton), traitement anti-diabétique (Metformine), traitement contre l’hypertension artérielle ou l’insuffisance cardiaque (ECA: Enzyme de conversion de l’angiotensine), contre l’arythmie cardiaque (bêta-bloquants, nitrospray, nitroglycerine), contre le cholestérol (Statine), médicaments contre le dysfonctionnement érectile;
  • Maladies hépatiques : problèmes de transport, d’assimilation ou de stockage de la vitamine B12;
  • Un autre aspect est l‘apparition forte d’hypoglycémie comme symptôme précurseur d’une carence en vitamine B12 de même que: nervosité, fringales, problèmes de concentration, agressivité, irritabilité, sautes d’humeur; 
  • Sucre : Il est important de savoir que la métabolisation de grandes quantités de sucre (ou féculents de tous types) requiert également de grandes quantités de vitamine B12. Ce processus nécessite également l’utilisation de quantités non négligeables de magnésium (minéral essentiel) ainsi que les oligoéléments manganèse, chrome et zinc. Cela a un effet négatif indirect sur le complexe de vitamines B car, pour ne citer que cet exemple, le manganèse participe à la valorisation de la vitamine B12.

Vitamin B12, Folates

La vitamine B9 (acide folique) sous sa forme active (folates) est essentielle pour le bon fonctionnement de notre organisme. Cette dernière nécessite une grande quantité de vitamine b12 pour son bon fonctionnement. En cas de défaut en vitamines B12, cela entraîne une carence en folates (acide folique actif). Ce dernier est stocké en petites quantités dans le corps et représente une des carences les plus fréquentes avec des symptômes visibles apparaissant relativement rapidement :

  • Anémie sanguine, perte de force physique, fatigue, troubles de concentration, problèmes de création des globules blancs, faiblesse immunitaire;
  • Troubles et inflammations de l’estomac, de l’intestin grêle, de la bouche, problèmes d’assimilation des nutriments, diarrhées, perte d’appétit et autre maladies associés;
  • Problèmes de fertilité (masculine);
  • Trouble de la grossesse: développement perturbé de la croissance du foetus, fausse couche;
  • Trouble de la croissance du nourrisson, de l’adolescent;
  • Irritation du système nerveux central, nervosité, troubles de la mémoire, anxiété, dépression.

Une carence en vitamine B9 active (folate) peut également provenir de troubles gastro-intestinaux, du fait d’être enceinte, d’une alimentation déséquilibrée, de la prises de certains traitements, médicaments ou drogues et de la consommation d’alcool. 

 

Manque de vitamine B12, symptômes

Une carence en vitamine B12 peut entraîner des symptômes très pénibles pouvant sérieusement mettre votre vie en danger. La cobalamine (vitamine b12) est utilisée pour le transfert et le métabolisme du groupe „méthyle“. Cela concerne la fabrication des nerfs, la méthylation de l’histamine, le recyclage de homocystéine (facteur à risque pour l’artériosclérose), mais est aussi essentielle pour le métabolisme des mitochondries („centrales électriques cellulaires“). De plus, la vitamine B12 combinée à l’acide foliques sont essentiels à la formation du matériel génétique (ADN). Les symptômes de carence en vitamine B12 se manifestent principalement de la manière suivante.

Troubles nerveux

La vitamine B12 est particulièrement essentielle pour la protection des cellules nerveuses. Par conséquent, une carence en vitamine B12 se distingue souvent par des troubles d’ordre nerveux par démyélinisation (altération ou destruction de la gaine de myéline qui entoure et protège les fibres nerveuses). Les symptôme typiques sont :

  • Nervosité;
  • Irritabilité;
  • Sentiment d’engourdissement ou de fourmillement des parties du corps, le plus souvent en périphérie, allant jusqu’à des douleurs intenses dans les membres (mains, bras, jambes, pieds);
  • Perte de sensation dans les extrémités (mains, bras, jambes, pieds);
  • Fatigue;
  • Problèmes neurologiques de toute sorte (ex: langue rouge qui brule);
  • Dépression.

Il se peut que certains de ces symptômes n’apparaissent pas directement avec le début de la carence. Par exemple, il existe le cas d’individus souffrant de douleurs intense dans le bas du dos et dans les jambes qui sont diagnostiqués à tort comme souffrant d’hernie discale ou d’une inflammation musculaire classique. Dans bien des cas, ce n’est qu’après de nombreuses visites chez des spécialistes qu’une analyse sanguine révèle une carence en vitamine B12. Dans ce genre de cas, des antécédents de carence en diverses vitamines et minéraux doivent servir à mettre la puce à l’oreille.

Fer et vitamine B12, anémie 

La vitamine B12 joue un rôle très important dans la fabrication des globules rouges (érythrocythes) dans la moelle épinière, qui permet de transporter l’oxygène (provenant de la respiration) et les nutriments présents dans le sang vers les cellules concernées. Par ailleurs, la vitamine B12 participe à la formation du fer dans les globules. Une diminution du transport de l’oxygène et des nutriments dans le corps tire fortement sur le système et entraîne immanquablement un affaiblissement généralisé de l’organisme : perte de force, faiblesse immunitaire, fatigue généralisée, épuisement, déprime. Ce type d’anémie correspond à ce que l’on appelle „anémie pernicieuse“ ou anémie mégaloblastique (forme dangereuse d’anémie). 

Troubles digestifs 

La troisième catégorie de symptômes visibles correspond au rôle de la vitamine B12 dans le bon fonctionnement digestif. Une carence peut se manifester de manières suivantes :

  • Constipation;
  • Diarrhées;
  • Perte d’appétit;
  • Inflammations buccales, stomacales ou intestinales (intestin grêle iniquement);
  • Perte de poids;
  • Peau jaunâtre.

Perte de facultés visuelles

Une carence en vitamine B12 peut conduire à une perte de facultés visuelles et la formation de points noirs.

LE COMPLEXE DE VITAMINES B

Complexe de vitamine B: quand faut-il choisir un complément de complexe de vitamine B? Quel dosage et quels effets ? Explications.

Le complexe de vitamine B complexe, des bienfaits interdépendants

La vitamine B12 fait partie du groupe des vitamines B appelées complexes (ou souvent complexe B ). Ce groupe comporte huit éléments au total, qui sont précurseurs de coenzymes et centraux dans de nombreux procédés métaboliques essentiels. Les vitamines B sont essentielles pour la digestion des sucres, des protéines et des matières grasses. Par ailleurs elles ont un rôle essentiel dans la synthèse de l’ADN, la formation des globules sanguins, la régulation des hormones, la neurotransmission et le fonctionnement du système nerveux. 

Les vitamines du groupe B agissent principalement sur l‘activation de différentes enzymes, qui sont souvent étroitement liées les unes aux autres. C’est pourquoi il faut veiller à avoir un apport régulier dans toutes ces vitamines du groupe B. Si certaines vitamines manquent ou en cas de déséquilibre des apports, l’organisme peut subir différents degrés de désagrément. Un apport très élevé dans une vitamine peut mener à une carence relative d’autres vitamines.

Pour garantir des apports équilibrés dans ces vitamines, il existe des préparations pharmaceutiques les regroupant, les fameuses vitamines B complexes. Pour savoir s’il vaut la peine de prendre ce genre de complément multi-vitamines, il faut se pencher sur votre alimentation. Contrairement à la vitamine B12, on trouve des vitamines du groupe B en grandes quantités dans de nombreux aliments. Nous allons passer en revue les différentes vitamines du groupe B ainsi que leurs sources alimentaires principales dans le tableau ci-dessous.

Bienfaits et sources de vitamine B

Etrangement,  les vitamines du groupe B ne sont pas numérotées de manière continue. Les numéros manquants sont des éléments qui, à l’origine, avaient été classés dans le groupe de manière erronée et qui entre temps ont été correctement identifiés et reclassés dans leurs groupes respectifs.

 



Vous recevez les meilleures conseils.